Une brillante réflexion

Je pense très clairement que Myrthes Gonzalez, avec cette brillante réflexion sur les “moments structurants”, nous offre une clé importante, pour nous “biodanseurs” de la vie, qui parlons souvent de la “vivencia” comme d’un moment fort de structuration de notre identité. Des moments structurants comme des moments magiques de la vie qui “marchent” avec un sentiment de “nouveau”, de profond changement de l’état d’humeur. Là où le “concret” se produit, un véritable épanouissement qui ressemble à une “première fois” ou peut-être à une “sensation enfantine” que nous ressentons comme une profonde sagesse. Un nouvel espace de vie arrive et s’ouvre comme un éventail de possibilités.

Sensations favorables: de paix, d’amour, de gentillesse, de tendresse, de fraternité, d’empathie avec les autres êtres humains, de relation avec tout ce qui vit et qui nous permet la liberté de respirer, d’aimer, de se donner, de recevoir, embrasser, fusionner, vivre et “être pleinement là”.

“Vivencia”, ou l’acte de vivre intensément ici et maintenant, signifie également et surtout de partager la vie avec la vie elle-même et avec tout ce qui vit en nous et hors nous.

Illustrations : livre moments structurantsJe sens plus que jamais que nous sommes, au niveau mondial, dans un temps où il est urgent de se structurer, de reprendre la floraison naturelle. Avec des actions assertives envers nous-mêmes et pour tous les autres : fraternité, gentillesse, compassion, lien en action. Dans le langage “biodansant”, nous l’appelons “lien affectif”. Lien avec le vivant, union dans la danse quotidienne, dans la danse de la vie. Partage, communion, appartenance, etc., tout cela fait partie intégrante de ces “moments structurants”.

Avec tellement d’amour envers Myrthes et pour ses écrits, je recommande cette lecture à tout le monde.

Sergio Cruz,
Directeur de l’École de Biodanza de Bologne
Président de la transition de l’IBF
x Logo: Shield
Ce Site Est Protégé Par
Shield